NEVRALGIE

Crise douloureuse ressentie le long d'un trajet nerveux. Elle peut devenir insupportable. Elle est parfois continue. Dans ce cas ou si la crise se répète fréquemment, il faut consulter un médecin.

1er cas :

les douleurs surviennent après une exposition à un vent sec et froid ; elles sont continues et sont localisées sur le trajet nerveux et les régions voisines (névralgie faciale) ; la sensation dominante est celle du fourmillement, du picotement ; les douleurs peuvent être atroces ; le patient est agité, anxieux ; il a peur de mourir. Prendre :

aconitum 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

2ème cas :

les douleurs apparaissent et disparaissent soudainement ; elles sont coupantes et accompagnées de battements des vaisseaux sanguins ; le visage est d'ailleurs congestionné ; la névralgie, généralement sous-orbitaire, est améliorée par le repos et la chaleur et aggravée par le mouvement, le froid, le bruit et la lumière. Prendre :

belladonna 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

3ème cas :

les douleurs sont périodiques ; elles apparaissent généralement entre 1 heure et 3 heures du matin ; elles sont brûlantes et piquantes ; le patient ne tient pas en place dans son lit ; cette névralgie, généralement faciale droite, est améliorée par la chaleur. Prendre :

arsenicum album 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

4ème cas :

les douleurs sont soudaines, fulgurantes ; le patient ressent comme un choc électrique ; cette névralgie, généralement sciatique, est aggravée par le mouvement et le grand air. Prendre :

kalmia latifolia 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

5ème cas :

les douleurs apparaissent et disparaissent soudainement ; elles sont lancinantes ; lorsqu'il s'agit d'une névralgie faciale, elles se localisent dans la région sus-orbitaire droite et irradient vers le cou ; lorsqu'il s'agit d'une névralgie intercostale, elles affectent le côté droit et donnent la sensation d'une crampe continue ; quoi qu'il en soit, les douleurs de ce type de névralgie sont aggravées par le toucher et le froid ; elles sont améliorées par la chaleur, la pression et les frictions. Prendre :

magnesia phosphorica 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

6ème cas :

les douleurs sont atroces ; elles sont accompagnées d'une sensation d'engourdissement ; elles s'aggravent la nuit et s'améliorent à la chaleur ; le patient a soif ; il est irritable et coléreux ; son visage est rouge ; il s'agit généralement d'une névralgie faciale hémilatérale. Prendre :

chamomilla 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

7ème cas :

les douleurs sont provoquées et aggravées par l'humidité. Prendre :

rhododendron 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

8ème cas:

les douleurs surviennent brusquement, chaque jour, à la même heure. Prendre :

cedron 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

9ème cas :

névralgie faciale ; les douleurs sont localisées dans la région sus-orbitaire droite. Prendre :

sanguinaria 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

10ème cas :

névralgie faciale ; les douleurs sont localisées autour de l'œil gauche ou dans l'orbite même. Prendre :

spigellia 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

11ème cas :

douleurs atroces de dilacération et d'écrasement du nerf ; il s'agit généralement d'une névralgie faciale. Prendre :

hypericum 4 CH (6)

(4 granules toutes les heures)

flechebg.gif (254 octets)

SOMMAIRE

eutracocoulc.gif (3885 octets)